Lu & approuvé

Les réponses – Elizabeth Little

Capture

En 2003, Jane Jenkins a été reconnue coupable de l’homicide volontaire de sa mère, Marion Elsinger, une riche philanthrope. A 17 ans, elle est donc condamnée à perpétuité. En 2013, 10 ans + tard, elle est finalement relâchée car le laboratoire de police scientifique du comté de Los Angeles qui avait apporté la preuve de sa culpabilité a été mis en examen pour détérioration de preuve. Autrement dit, il n’est juridiquement parlant pas certain que Jane était bien coupable du meurtre de sa mère…

De prime abord, si quelqu’un doit connaître la réponse à son innocence ou à sa culpabilité, ce devrait être Jane, la principale intéressée.
Seulement voilà, elle ne se souvient pas précisément de ses faits et gestes durant la soirée où sa mère a été tuée. Elle s’est rendue à une fête et a bu + que de raison. A son retour à la maison, elle semble avoir trouvé sa mère baignant dans une mare de sang, tuée par 3 balles. Elle appelle la police même si tout l’accable : elle détestait ouvertement sa mère (et sa mère le lui rendait bien), la police scientifique a retrouvé des traces de son ADN sous les ongles de sa mère et pour couronner le tout, sa mère a inscrit sur le mur, avec son propre sang, le prénom de sa fille avant de rendre son dernier souffle.

Vous l’avez compris, même Jane n’est pas sûre de croire, elle-même, à son innocence, mais elle s’est fait une promesse : si un jour, elle sort de prison, elle fera tout pour comprendre ce qu’il s’est passé cette nuit-là. D’autant + qu’elle croit se rappeler des paroles entendues, lorsqu’elle était cachée dans la penderie de sa mère, quelques heures seulement, avant son assasinat « Tessa. Adeline. Jane ». Jane, c’est elle, mais qui sont Tessa et Adeline ? Jane est-elle réellement innocente ? Que cache la jeunesse de sa mère ? Que de questions auxquelles il va être difficile de répondre, surtout après avoir été déconnectée du monde extérieur pendant les 10 dernières années…

Mon petit doigt a dévoré l’histoire de Jane, une It-Girl, sur le déclin, mais qui a des ressources bien cachées et qui nous entraine à la recherche de la vérité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s