Lu & approuvé

Le mystère de la Chambre Jaune – Gaston Leroux

Capture

L’intrigue se déroule en France, au château du Glandier, en 1892. Plus précisément dans un pavillon qui se trouve au fond du parc, à environ 300 mètres du château. Ce pavillon comporte un laboratoire et la fameuse Chambre Jaune.

Le laboratoire est utilisé par l’illustre Pr Stangerson et sa fille Mathlide, 35 ans. Tous deux travaillent à une nouvelle théorie, celle de la « dissociation de la matière ».

C’est dans cette fameuse chambre, occupée par Mlle Stangerson durant la saison estivale, qu’elle a été attaquée, pendant la nuit alors que son père et son fidèle serviteur, le père Jacques, se trouvaient encore au laboratoire et que la porte qui sépare le laboratoire de la chambre jaune était fermée à clé, que le verrou avait été poussé à l’intérieur et que la seule fenêtre de la chambre comprenait des barreaux intacts et des volets fermés.

Au moment où le Professeur et le concierge Bernier, arrivé en renfort, réussirent à défoncer la porte, ils trouvèrent Mathilde, sans connaissance, blessée à la tempe et à la gorge, au milieu d’un terrible désordre dans la Chambre Jaune, pourtant minuscule. Le fait le plus étonnant est que son agresseur ne se trouvait pas dans la Chambre Jaune au moment où la porte a été défoncée et qu’aucun autre moyen pour en sortir ne semble possible.

Que s’est-il réellement passé dans cette chambre et pourquoi Mathlide a-t-elle été attaquée ? Qui est ce mystérieux assaillant qui a grièvement blessé Mathilde et semble avoir disparu sans laisser de trace ?

Même si l’état de santé de Mathilde va s’améliorer, le choc causé dans la Chambre Jaune ne lui permettra pas de nous expliquer ce qu’il s’est passé. C’est donc un jeune reporter, Joseph Joséphin, plus connu sous le nom de Joseph Rouletabille, qui va mener l’enquête de manière conjointe avec l’inspecteur renommé, Frédéric Larsan.

Grâce à sa méthode (qui ressemble à celle d’Hercule Poirot, les petites cellules grises en moins) et à Sainclair, son fidèle acolyte et le narrateur de ce roman (qui ressemble à Hastings, le fidèle ami de Poirot !), Rouletabille sera en mesure de nous expliquer, pas à pas, ce qu’il s’est réellement passé dans cette mystérieuse Chambre Jaune.

A vos petites cellules grises… prêt… réfléchissez !

Mon petit doigt me dit qu’il a hâte de découvrir le 2ème roman de Gason Leroux, Le parfum de la Dame en Noir, car c’est la suite des aventures de Rouletabille !

************************************************************************************

Ce livre a été écrit en 1907 et je l’ai découvert lorsque je lisais « tout un été sans Facebook » où de nombreuses références y étaient faites. Cela m’a donné envie de le lire et je ne peux que vous encourager à faire de même, si comme moi, vous ne le connaissiez pas !

Un commentaire sur “Le mystère de la Chambre Jaune – Gaston Leroux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s